VOTE | 274 fans

#108 : Niveau -3

Résumé : Earl Jenkins, un ami de Jonathan, souffre de terribles tremblements à la suite de son exposition aux météorites dans le niveau -3 de l'usine d'engrais de la ville. Lionel Luthor refusant de l'aider et niant l'existence du niveau -3, il prend alors Clark et d'autres lycéens en otages pendant leur visite de l'usine. Lex accepte de négocier face à face avec Earl en échange de la libération des otages. Clark reste en arrière pour aider Lex qui va bientôt découvrir qu'il existe bien un niveau -3...

Popularité


4 - 10 votes

Titre VO
Jitters

Titre VF
Niveau -3

Première diffusion
11.12.2001

Première diffusion en France
25.01.2003

Vidéos

1.08 - Promo

1.08 - Promo

  

Photos promo

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Photo de l'épisode #1.08

Plus de détails

Guest-stars :

John Glover dans le rôle de Lionel Luthor
→ 
Robert Wisden dans le rôle de Gabe Sullivan
→ 
Tony Todd dans le rôle de Earl Jenkins
 Mitchell Kosterman dans le rôle de Ethan Miller
Michael Eklund dans les rôles de Will
→ Michelle Goh dans le rôle de Suki
→ Lucia Walters dans le rôle de Belinda Jenkins
Kendall Cross dans le rôle de la Petite Fille de la Mère
Ken Kirby dans le rôle de l'Adolescent ivre à la Fête
Jessica Amlee dans le rôle de la Gamine
Marke Driesschen dans le rôle du Présentateur TV
Claudine Grant dans le rôle de la Présentatrice TV
Yvonne Myers dans le rôle du Docteur
Mark Gibbon dans le rôle du Député
Andrew Johnston dans le rôle du Commandant du SWAT

------------------------------------------------------------------ 

Indiscrétions :

On apprend que Martha habitait Métropolis et qu'elle a tout quitté pour suivre Jonathan à Smallville.

Tony Todd (Earl Jenkins) est célèbre pour son rôle de Candyman dans les films éponymes, ainsi que son personnage de Commandant Kurn dans les séries Star Trek (The Next Generation, Deep Space 9 et Voyager).
 
 Kendall Cross (qui joue la mère des petites filles) apparaîtra plus tard dans la série dans le rôle de Jessica Kent, dans l'épisode 3.06 - La fureur de vivre et Lara-El dans le 3.19 - La mémoire dans la peau.

 Michael Eklund, qui joue Will, joue également Richtor Maddox dans l'épisode 6.17 - L'homme d'acier.

• Il n'a jamais été expliqué de la façon dont Clark sauve Lex et Earl par rapport à la passerelle, étant donné qu'il a été affaibli par la Kryptonite.

• C'est la première fois dans la série que le Manoir des Luthor n'apparaît pas.

A l'extérieur de la ferme des Kent, nous voyons que Jonathan répare péniblement son pick-up bleu. De son côté, à l'intérieur de la maison, Martha donne des recommandations à Clark. Elle lui dit de ne pas utiliser les toilettes du haut car ils sont bouchés et de faire réchauffer le chili au micro-ondes pour le dîner. Clark a son baladeur sur les oreilles et sa mère s'assure qu'il a tout entendu puis nous entendons Jonathan appeler son fils pour qu'il lui donne un coup de main. Clark sort donc dans la cour et soulève le camion pendant que Jonathan marmonne que ce n'était vraiment pas le jour pour qu'il tombe en panne. Au bout de quelques secondes, Jonathan remercie son fils et Martha lui dit qu'elle a laissé le numéro de l'hôtel sur la table et que s'il a besoin de quelque chose il n'hésite pas appeler. Clark lui répond qu'il ne s'agit que d'un week-end de deux jours à Metropolis et que tout se passera bien. Il tend ensuite une enveloppe à ses parents en leur souhaitant un joyeux anniversaire de mariage. Les Kent le remercie de cette gentille attention puis ils montent dans le pick-up et s'en vont. 

Nous nous trouvons maintenant à Métropolis la nuit. Dans un immeuble, une mère vient souhaiter une bonne nuit à son bébé. Elle le borde puis quitte la pièce et nous voyons alors apparaître une ombre qui s'approche jusqu'au berceau. L'homme parle au nourrisson en le prenant dans ses bras et nous comprenant qu'il s'agit de son père. Après qu'il est reposé son fils dans son lit, l'homme commence à trembler de manière incontrôlable et à une vitesse surprenante. Il a quitté la pièce lorsque la mère du petit revient. Après s'être assuré que personne n'était présent, elle calme son fils qui pleure et lui dit qu'il devait certainement s'agir du tonnerre. 

Plan sur les bureaux de la LuthorCorp à Metropolis. Le même homme est là, toujours tremblant. Il plonge la main dans son manteau pour attraper des comprimés mais il les fait tomber par terre. Il en ramasse quand même quelques uns et les avale. A l'intérieur de la LuthorCorp un technicien de maintenance nettoie le sol en écoutant de la musique. L'homme qui est dehors frappe à la porte vitrée et crie Will. L'homme qui fait le ménage se retourne et nous apprenons que celui qui est à l'extérieur se prénomme Earl. Will lui demande ce qu'il fait ici et Earl lui répond qu'il doit absolument parler à Lionel Luthor. Le technicien de maintenance lui répond qu'il ne peut pas le laisser entrer mais Earl insiste en disant qu'on lui a fait quelque chose dans l'usine de Smallville. Will lui répond qu'il doit trouver de l'aide ailleurs mais Earl lui explique que tous les médecins qu'il a vu lui ont dit qu'ils ne pouvaient rien faire pour lui. Soudain, il se remet à trembler avec force et il brise la vitre sur laquelle il s'appuyait. Will panique et lui dit qu'il faut qu'il aille chez un médecin mais Earl tremble de plus belle et il agrippe inconsciemment le cou de l'autre homme. Lorsque sa crise stoppe enfin, Earl s'aperçoit avec effroi qu'il a tué l'agent de maintenance et il quitte précipitamment les lieux. 

Sur le chemin qui les mènent à l'arrêt de bus Clark, Chloé et Pete discutent. Clark explique à ses amis qu'il pensait profiter du fait que la maison soit vide pour inviter quelques personnes. Chloé est assez surprise que son ami veuille organiser une fête mais il lui répond qu'il pensait plutôt à un petit rassemblement de quatre ou cinq personnes. Il ajoute qu'il faudra venir à 20 heures et que le mot de passe est « intime ». 

Le soir, la ferme des Kent est pleine à craquer. La musique est très forte et des lycéens dansent un peu partout. Chloé demande sarcastiquement à Clark si c'est ça qu'il appelle un petit rassemblement mais le jeune homme lui répond qu'il ne connaît pas la moitié de ces personnes. Un peu plus tard, alors qu'il est assis dans un coin, un fêtard vient s'asseoir à côté de lui et lui dit qu'il ne se sent pas bien du tout. Clark utilise alors sa supervitesse pour aller chercher un saladier dans la cuisine et le ramener au garçon juste avant qu'il ne se mette à vomir. Au vu de ce spectacle peu réjouissant, Clark se lève pour aller ailleurs lorsqu'il voit Lana arriver. Elle lui dit que c'est une fête plutôt cool mais que si une centaine de personnes saccageaient sa maison, elle serai un peu paniquée. Il lui explique ironiquement qu'il a commencé à s'habituer après quelques assiettes cassées puis il lui demande si elle est venue toute seule. Elle lui répond que oui et qu'elle est capable de s'amuser sans Whitney. C'est alors qu'ils entendent des feux d'artifices et regardent par la fenêtre. Lana et Pete lui disent que c'est cool mais visiblement Clark n'est au courant de rien. Alors qu'ils se dirigent dehors, Lex arrive et leur apprend qu'il s'agit de son idée et qu'il ne faut surtout pas s'inquiéter car la police est au courant. Il enchaîne ensuite en disant qu'il a entendu dire que les élèves allaient visiter son usine. Chloé lui répond que c'est exact et qu'il s'agit d'une sortie scolaire et Lex demande ironiquement ce qu'ils ont fait de mal pour être ainsi puni. Une jeune femme qui accompagne Lex arrive alors et dit qu'elle a été longue parce que les toilettes sont bouchés. Clark blêmit et dit qu'il vient de signer son arrêt de mort. 

Dans la cuisine des Kent, nous entendons que le téléphone sonne puis nous voyons Martha raccrochant dans un restaurant de Metropolis. Elle retourne s'asseoir à table et dit à Jonathan que personne ne répond. Son mari à beau la rassurer, elle reste tout de même inquiète. Il veut changer de sujet de conversation pour la détendre et il lui demande si Metropolis lui manque. Martha lui répond que oui parfois mais qu'elle n'a pas emménagé à Smallville pour son agitation ou son côté glamour mais parce qu'un garçon lui a dit qu'ils ne seraient jamais riches mais qu'ils s'aimeraient toujours. Jonathan et Martha s'embrassent. 

Nous voici de retour à la fête de Clark. Whitney arrive et dit à Lana qu'il la cherchait car elle ne lui a pas dit qu'elle serait là ce soir. Elle lui répond qu'elle ne savait pas qu'elle avait besoin de sa permission et il l'engage à aller poursuivre cette conversation dehors. Nous les retrouvons dans la grange où Whitney demande des explications à sa petite amie. Elle lui dit que ce n'est pas parce qu'ils sont à nouveau ensemble qu'il doit l'étouffer ainsi et elle lui demande s'il n'est pas plutôt fâché parce que la fête se déroule chez Clark. Il n'a pas le temps de répondre car la grange se met à trembler. Lana va chercher Clark qui discute dans la cuisine avec Chloé. Il rejoint Whitney qui tient une fourche dans la main. Clark allume une lampe torche et la pointe sur une masse recouverte d'une couverture. Whitney la soulève et nous découvrons que c'est Earl qui se cache en dessous. Clark dit qu'il le connaît et il se dirige vers lui pour lui demander ce qu'il fait là. Earl lui répond qu'il est venu pour voir Jonathan car c'est la seule personne en qui il peut avoir confiance et le jeune Kent lui explique alors que son père n'est pas en ville pour le moment. Alors qu'il lui demande ce qu'il lui voulait, Earl se met à trembler de nouveau et les veines de Clark commencent à grossir et à devenir vertes. Alors que Earl s'effondre sur le plancher, Clark ordonne qu'on appelle une ambulance. 

Nous voici maintenant à l'hôpital où Earl vient d'être transporté. Dans la salle d'attente, après avoir ouvert une canette de soda Chloe dit à Clark que ce type devrait être dans un centre de désintoxication car il tremble comme un junkie. Clark lui répond qu'il le connaît bien et qu'il ne se drogue pas. Il lui explique qu'Earl a travaillé à la ferme pendant six saisons et qu'il passait douze heures par jour avec lui dans les champs. Il ajoute même qu'Earl a essayé de lui apprendre à jouer de la guitare car il disait que c'était un bon truc pour impressionner les femmes. Chloé lui dit que c'est vrai mais elle lui demande pourquoi elle ne l'a jamais entendu jouer. Il lui répond qu'il passait son temps à casser les cordes et qu'Earl en a eu marre de les remplacer. La jeune fille lui explique tout de même que ce n'est pas parce qu'on passe beaucoup de temps avec une personne qu'on connais tous ses secrets. Clark lui répond qu'il faisait presque partie de la famille mais qu'il est partit car il a trouvé un emploi à plein temps dans une usine de la LuthorCorp et que le salaire était plus élevé. Chloe n'a pas le temps de lui répondre car ils voient arriver deux policiers. L'un d'eux demande à une secrétaire où il peut trouver Earl Jenkins. La femme lui dit qu'il se trouve dans la salle numéro trois. Clark vient à la rencontre du policier et lui demande si Earl a des ennuis. L'homme lui répond que oui et c'est alors que nous entendons crier au bout du couloir. Dans sa chambre, Earl est de nouveau victime de terribles tremblements. Alors qu'un policer essaye de le stopper, il se fait projeter quelques mètres plus loin. Clark essaye à son tour mais il vole dans la pièce et passe à travers une vitre. Chloé arrive tout de suite pour s'assurer qu'il va bien. 

De retour à la ferme, Clark constate l'ampleur des dégâts : du pop-corn, des serviettes en papier, de la pizza et beaucoup d'autres choses sont répandus sur le plancher. Il décide alors d'utiliser sa supervitesse pour ranger la maison. Quand il finit enfin, il s'assoit et replace une dernière pomme dans la coupe de fruit. Alors qu'il sourit pour montrer qu'il est content de lui nous entendons des applaudissements. Clark se retourne et découvre que ses parents sont rentrés. Martha lui dit qu'ils ont essayé d'appeler six fois la nuit dernière et qu'ils ont eu six personnes différentes au bout du fil. Clark essaie de se justifier en disant qu'à la base ce devait être une soirée intime mais son père lui demande où il était. Le jeune homme leur dit qu'il revient de l'hôpital. Martha, désespéré dit qu'elle ne quittera plus jamais la maison tandis que Jonathan demande qui a été blessé. Clark leur répond que personne n'a été blessé mais qu'il a trouvé Earl Jenkins qui se cachait dans la grange et qu'il va très mal. Jonathan apparemment surpris demande à son fils quel est le problème avec Earl et l'adolescent lui répond qu'il est accusé de meurtre. Il ajoute qu'il n'en sais pas beaucoup plus car il n'a pas pu s'approcher de lui. Jonathan lui demande si c'est à cause de la police mais son fils lui répond que non mais qu'il se sentait mal dès qu'il l'approchait comme lorsqu'il est proche de fragments de météorites. 

A l'hôpital, une infirmière parle avec Clark et Jonathan. Elle leur explique qu'elle n'a pas la moindre idée du mal qui frappe Earl mais que c'est incroyable que son corps ait pu survivre à de telles crises. Elle montre ensuite les radios et poursuit en disant qu'il semblerait qu'il soit intoxiqué par une sorte de poison minéral mais qu'il de quelque chose qu'elle n'a jamais vu auparavant. Jonathan lui demande alors comment ce poison est arrivé dans son corps et elle lui répond qu'Earl prétend que ce serait dû à une explosion à l'usine de la LuthorCorp il y a six mois. Jonathan dit qu'il n'en a jamais entendu parler et l'infirmière lui explique que c'est normal car ça n'a jamais eu lieu et qu'elle c'est même renseigner auprès des autorités. Jonathan demande s'il peut aller lui parler et elle lui répond que oui mais qu'il doit se dépêcher car la police de Metroplis doit venir le chercher pour le transférer en ville. Clark veut venir avec lui mais son père lui dit que ce n'est pas possible vu qu'il est malade quand il s'approche de lui. Jonathan entre dans la pièce, laissant son fils observer par la vitre. Il dit à Earl qu'il est content de le voir puis il lui montre Clark. Earl appuie sur un bouton à côté de son lit et il discute quelques secondes avec le jeune homme, puis Jonathan lui dit qu'il ne peut pas croire qu'il ai tué quelqu'un. Earl lui répond que c'était un accident et qu'il essayait en fait de voir Lionel Luthor. Jonathan lui demande pourquoi et Earl lui répond qu'il voulait découvrir ce qu'ils utilisaient au niveau –3. Voyant que son ami ne semble pas comprendre il lui explique que lorsqu'il a eu un emploi à l'usine de Smallville , il a été assigné au nettoyage du niveau –3 et qu'on y faisait des expériences très secrètes sur une nouvelle espèce d'engrais qui était sensé faire pousser le maïs plus vite. Il ajoute qu'il y avait quelque chose d'instable dans cet engrais et qu'il y a eu une grosse explosion alors qu'il était en train de nettoyer et que ce truc c'est glissé sous sa peau. Enfin, il termine en disant qu'ensuite ils ont tout fermé, qu'il a été transféré à Metropolis et que deux mois plus tard, les tremblements ont commencé. Jonathan lui demande s'il a vu un médecin et Earl lui répond qu'il en a vu une cinquantaine mais que personne n'a pu lui dire ce qui n'allait pas et qu'ils avaient besoin de savoir à quoi il avait été exposé. Il ajoute qu'il est alors retourné à l'usine mais qu'on lui a dit que le niveau –3 n'existait pas et qu'il n'avait jamais existé. Il demande à Jonathan de l'aider mais celui-ci lui répond qu'il est accusé de meurtre et que pour l'instant il doit se reposer. Jonathan quitte ensuite la pièce et son fils lui demande s'il croit qu'il dit la vérité. Il lui répond qu'il ne sait pas et Clark repense à sa visite de l'usine. Il dit à son père qu'il pourrait en profiter pour jeter un œil mais Jonathan lui répond que c'est hors de question. Alors que les deux hommes se dirigent vers la sortie, nous voyons qu'Earl appuyait sur le bouton et a entendu toute la conversation. 

Plus tard, dans l'un des ascenseurs de l'hôpital Earl qui se trouve dans une chaise roulante est escorté par un policier. Tout d'un coup, il se remet à trembler avec violence. Une fillette et sa maman attendent que l'ascenseur arrive et lorsque la porte s'ouvre elles découvrent que le policier est inconscient sur le sol et que la chaise roulante est vide. 

Nous voici maintenant dans l'usine de Smallville. En tant que responsable de l'usine, c'est Gabe Sullivan, le père de Chloe, qui a été chargé de guidé les lycéens. Après avoir salué sa fille, qui se cache derrière Clark, Gabe explique aux jeunes qu'il faut qu'ils posent leurs téléphones portables et leurs bijoux dans un bac en plastique. Il demande ensuite si quelqu'un a des questions à poser et Clark prend la parole. Il lui demande s'il existe un niveau -3 dans le batiment et Gabe lui répond sarcastiquement que oui et que c'est là que sont pratiquées les autopsies sur des extra-terrestres. 

Alors que tout le monde rigole et que la visite commence nous découvrons qu'Earl est dans l'usine. Il suit un couloir, ouvre une porte et découvre une sorte de placard. Il s'avance alors pour toucher le mur et hurle que ce n'est pas possible, que ça ne peux pas être vrai et qu'à cet emplacement il y avait un ascenseur. 

Retour à la visite des lycéens. Alors que Gabe fournit des explications aux élèves, Clark en profite pour s'éclipser discrètement et tandis que son père fait de l'humour, Chloe remarque la disparition de son ami. Elle n'a pas le temps de chercher une explication car soudain la pièce se met à vibrer et Earl apparaît, pointant une arme sur la tête de Gabe. Il hurle qu'il faut que quelqu'un l'emmène immédiatement au niveau -3. 

Plus tard, à l'extérieur de l'usine,des journalistes et des parents inquiets, dont Jonathan et Martha, se tiennent derrière le grillage de la LuthorCorp. Jonathan dit à un homme en uniforme que les parents aimeraient être rassurés quand à la santé de leurs enfants lorsque Lex arrive en voiture et franchit les barrières. Après être descendu de son véhicule, il donne l'ordre qu'on laisse entrer les Kent. Jonathan se rue alors sur lui et lui demande ce qui se passe. Lex lui répond qu'il y a un fou qui exige qu'on l'emmène quelque part, à un endroit appelé niveau –3 et qu'il a prit les lycéens en otage. Les Kent demandent si quelqu'un est blessé et le nom de l'individu. Lex leur répond que personne n'est blessé pour le moment et que le malfaiteur s'appelle Earl Jenkins. Jonathan explique alors qu'il connaît Earl et que ce dernier prétend que la LuthorCorp fait des expériences de type agricole qui l'ont rendu malade et qu'il pense que le niveau -3 est le seul endroit où il va pouvoir trouver un remède. Lex répond qu'ils ont un grave problème car ce niveau n'existe pas puis ils regardent un écran qui montre les lycéens ainsi qu'Earl dans la salle de contrôle. Martha s'aperçoit alors que son fils n'est pas sur l'écran. 

Plan sur Clark qui court en supervitesse dans un couloir. Il s'arrête devant des écrans de contrôle où il remarque un bureau. On le voit disparaître en courant puis sur un écran, on le voit entrer dans le bureau. 

Dans la salle de contrôle, Gabe explique à Earl qu'il ne sait absolument rien du niveau -3 lorsque Clark arrive. Il tient dans la main des plans qu'il donne à Earl pour lui prouver qu'il n'y a pas de niveau –3 mais celui-ci reste sur ses positions. Il explique que chaque nuit il descendait au niveau deux, qu'il suivait les canalisations rouges le long du couloir, qu'il arrivait à une porte, qu'il l'ouvrait et qu'il prenait l'ascenseur qui descendait jusqu'au niveau –3. Ensuite, il regarde Clark et lui dit que de toute façon il est comme les autres et qu'il doit aller s'asseoir avec le groupe. 

A l'extérieur de la LuthorCorp, un hélicoptère s'apprête à se poser. Martha demande de qui il s'agit et Lex lui explique que c'est son père, Lionel. Ce dernier descend de l'hélicoptère et l'un des agents lui dit qu'il s'agit d'une prise d'otages. Lionel répond qu'il le sait déjà puis il s'en prend à son fils, sous entendant que c'est un incapable. Jonathan calme un peu le jeu et Lionel lui dit que ça fait longtemps qu'ils ne se sont pas vus avant de lui tendre la main mais M. Kent refuse de la serrer. Lex explique alors que le fils des Kent est à l'intérieur et qu'ils connaissent personnellement l'homme armé. Lionel leur demande leurs impressions et Jonathan répond qu'il est malade, désespéré et qu'il tient l'usine pour responsable de son état. Lex demande ensuite à son père si c'est bien vrai que le niveau -3 n'existe pas et il lui répond que oui puis il ajoute qu'il va laisser la police faire son travail. Martha s'insurge et lui dit qu'il devrait parler à Earl au téléphone mais Lionel lui répond qu'il ne négocie pas avec les terroristes. Elle lui dit qu'Earl est malade et qu'il a besoin d'aide et que s'il refuse de faire quelque chose Jonathan le fera. Lex regarde M. Kent et lui dit qu'il n'est pas celui qu'Earl veut. 

Dans la salle d'observation le téléphone sonne et Gabe décroche. Lionel est au bout du fil et Earl écoute ce qu'il dit par le haut parleur. Lionel lui explique qu'il accepte de lui parler mais il dément l'existence d'un niveau -3 et dit à Earl qu'il a besoin d'aide. Celui-ci se remet à trembler et se retient à une valve d'un conduit de gaz pour se garder d'aplomb. Mais soudain, il brise la valve et projette Clark en arrière. Une jauge indique que le niveau de méthane dans la pièce augmente et Earl réalise que tout va bientôt sauter. Whitney assis dans un coin dit qu'il faut agir. Il se lève et s'apprête à désarmer Earl mais celui-ci le voit. Il donne un coup de poing à Whitney, l'envoyant au tapis puis il tire sur la caméra, interrompant l'image de l'écran de contrôle. 

A l'extérieur, Jonathan dit qu'il est temps de faire quelque chose. Lex acquiesce et annonce qu'il va entrer dans l'usine. Aussitôt, Lionel lui interdit de faire une telle chose mais Lex lui répond que c'est son usine et que c'est à lui de décider. 

Lex, revêtu d'un gilet pare-balles, entre dans la pièce où se trouve les otages. Earl demande quel genre d'homme envoie son propre enfant pour faire le sale boulot et Lex lui répond qu'il ne fait le sale boulot de personne car il s'agit de son usine. Il prend ensuite des nouvelles de Whitney et Lana lui dit qu'il a besoin d'un médecin. Lex demande à Earl ce qu'il compte faire des otages et il lui répond qu'il n'a jamais voulu blesser qui que ce soit, qu'il voulait juste essayé de parler à Lionel mais qu'il ne l'a pas écouter. Lex retire son gilet et lui dit qu'il sait ce que c'est puis il ajoute que s'il laisse partir tout le monde il l'emmènera au niveau –3. Earl pointe alors le revolver vers Lex et lui dit d'arrêtez de mentir. Lex lui répond qu'il est un homme de parole et Earl se décide enfin a laisser partir ses otages. Discrètement, Clark demande à Lex s'il sait vraiment où se trouve ce niveau et son ami lui répond qu'il est dans l'imagination du terroriste. Lex et Earl disent ensuite à Clark de sortir. 

Tandis que les lycéens courent le long d'un couloir un agent de sécurité annonce à Lionel qu'il va devoir fermer les portes coupe-feu car le niveau de gaz est trop haut. Il ajoute que Lex sera coincé à l'intérieur et Lionel donne son accord. 

Dans le couloir Clark et Pete continue de courir alors que les portes coupe-feu s'abaissent. Clark se retourne. Il dit à Pete de ne pas s'inquiéter puis il fait demi-tour et part en courant vers l'intérieur du bâtiment. 

A l'extérieur Martha demande à Pete où se trouve son fils. Le jeune homme lui dit la vérité et Martha demande à Lionel de rouvrir les portes coupe-feu. Celui-ci lui répond que c'est impossible car elles ne pourront s'ouvrir que lorsque le niveau de gaz sera redescendu. Martha insiste en disant que son fils se trouve à l'intérieur mais Lionel lui répond que le sien aussi. 

A l'intérieur de l'usine, Clark ouvre la porte de la pièce qu'Earl avait précédemment trouvé. Il se dirige vers le mur du fond et utilise sa vision à rayons X. Il découvre un ascenseur. La jauge de niveau de méthane continue de monter et Earl dit à Lex qu'ils n'ont presque plus de temps et qu'il doit le conduire au niveau -3. Lex est obligé d'avouer qu'il n'y a pas de niveau -3 et Earl le frappe avec son arme. Il dit qu'il n'aurait jamais dû lui faire confiance car les Luthor sont tous les mêmes. Soudain, Clark annonce à Earl par l'interphone qu'il a trouvé l'ascenseur qui mène au niveau -3 et qu'il était caché par un mur factice. Earl ne le croit pas et Lex lui hurle de sortir du bâtiment. Clark insiste et promet qu'il ne ment pas. Il dit à Earl de venir voir lui même. Celui- ci attrape Lex et s'exécute. Quelques instants plus tard, Clark entre dans la salle de contrôle et abaisse la valve de méthane avec sa force surhumaine. 

A l'extérieur, un agent annonce à Lionel que le niveau de gaz est en train de baisser mais qu'il ne sait absolument pas comment c'est possible. Martha et Jonathan se regardent et comprennent. 

A l'intérieur du bâtiment, Earl et Lex sont arrivés dans la pièce qui sert de placard et ils découvrent que le mur du fond a été démoli pour laisser apparaître un ascenseur. Earl demande des explications à Lex mais celui-ci ne sait pas quoi répondre. Il s'aperçoit alors qu'il n'y a que deux boutons sur le tableau et dit à Earl qu'il s'est trompé. Earl pousse le métal qui se trouve au dessous du deuxième bouton et en laisse apparaître un troisième. L'ascenseur descend alors pendant quelques secondes et finit par s'ouvrir sur une pièce sombre. Earl pousse Lex à l'intérieur de celle-ci puis il actionne un interrupteur, éclairant un immense hangar surmonté d'un passerelle métallique. La sortie de l'ascenseur est situé au début de celle-ci et Earl s'engage sur l'étroite passerelle. Triomphant, il dit à Lex qu'il avait raison mais il déchante vite lorsqu'il s'aperçoit que la pièce à été vidée. Il demande alors où sont passé les champs de maïs et les mécanismes d'arrosage qui pulvérisaient de la brume verte. Lex répond qu'il ne sait pas et qu'on lui a menti à lui aussi. Clark arrive soudain par l'ascenseur et demande à Earl de retourner en haut pour discuter. Earl est désespéré. Il comprend que si tout a disparu il ne saura jamais ce qui l'a empoisonné. De son côté, Lex jure qu'il ne savait rien de cet endroit. Clark lui répond qu'il le croit mais Earl dit qu'il ment. Soudain, il se met à trembler tellement vite qu'il ébranle la passerelle. Les vis commencent à sauter et la passerelle se détache à l'extrémité opposée pour s'incliner, provoquant la chute d'Earl et de Lex. Suspendus au dessus du vide, ils s'accrochent à la rambarde. Lex appelle son ami à l'aide lorsqu'une secousse le fait tomber mais il parvient in extremis à se rattraper à la jambe d'Earl. Clark arrive et attrappe le bras d'Earl. Ses veines se remettent à gonfler et il souffre le martyr mais il ne faiblit pas et à force de courage il finit par les remonter. Alors qu'Earl se remet debout il recommence à trembler mais Clark et Lex arrivent à l'ascenseur juste avant que la passerelle ne se détache pour s'écraser au sol. Lex demande à Clark comment il a réussi à tirer deux personnes et gêné son ami lui dit qu'il ne sait pas mais qu'il doit s'agir de l'adrénaline. 

Plus tard, à l'extérieur de l'usine Martha et Jonathan rient alors que Clark se jette dans leurs bras. Mme Kent avoue à son fils qu'elle n'a jamais été aussi heureuse de le voir tandis que Lex dit à son père qu'il lui a menti. Lionel répond que ce n'est pas vrai car il a juste dit que le niveau –3 ne figurait sur aucun plan, ce qui est le cas. Lex lui demande ce qu'il fabriquait à ce niveau et Lionel répond que ça n'a aucune importance puisque se fut un échec. Des journalistes viennent à leur rencontre et posent à Lionel des questions sur le niveau -3. Celui-ci explique qu'il s'agit d'un entrepôt inutilisé qui se trouve dans les sous-sols de l'usine et il ajoute que M. Jenkins est un homme très malade qui a désespérément besoin de soins médicaux. Lex, à ce moment, lui coupe la parole et annonce aux journalistes que Lionel et lui ont promis de trouver les meilleurs spécialistes pour M. Jenkins car c'était un employé de la LuthorCorp et qu'ici, la famille passe en priorité. Alors qu'un journaliste s'apprête à poser une nouvelle question, Lionel déclare que ce n'est pas le moment car son fils a traversé une rude épreuve aujourd'hui. Il prend Lex dans ses bras mais nous voyons que ce n'est pas franchement convaincu. Lex regarde par dessus son épaule pour voir Clark et ses parents qui sont toujours en train de s'étreindre en souriant.

 

Source

 SMALLVILLE

SCRIPT VF

SAISON 1 ÉPISODE 08

« NIVEAU - 3 »

CHEZ LES KENT

Jonathan est dehors entrain de réparer le pot d'échappement du pic-up.

JONATHAN : Oh, non, c'est pas vrai.

Dans la cuisine Martha donne des consignes à Clark.

MARTHA : N'utilise pas la salle de bain, la tuyauterie est bouché. Faut que je m'en occupe.

CLARK : Où est le reste de pizza ?

MARTHA : Frigo étagère du bas. Tu peux aussi réchauffé le poulet au micro onde. Clark ?

CLARK : Ah, trouvé !

MARTHA : Répète moi voir ce que je viens de dire.

CLARK : Salle de bain hors service, après passage de poulet sur les ondes.

MARTHA : Je vois que tu as l’ouïe toujours aussi fine.

JONATHAN : Clark! Tu peux venir me filer un coup de main ?

MARTHA : Ah.

JONATHAN : Tu pourrais, hum…

CLARK: Bien sûr.

JONATHAN : Merci.

Clark soulève le 4x4 pour que Jonathan finisse la réparation.

JONATHAN : J'ai bien choisi mon jour tient, pour casser le pot d'échappement.

MARTHA : Bon je t'ai laissé le numéro de téléphone de l'hôtel sur la table de nuit et j'espère que je n'ai rien n'oublié.

JONATHAN : C'est bon, tu peux lâché. Rappel moi de t'augmenté ton argent de poche.

MARTHA : Si tu as besoins de quoi que ce soit…

CLARK : Je vous appel, vous dormez deux nuit à Métropolis, je vais pas en mourir.

JONATHAN : Il va se débrouiller, t'en fait pas, et nous madame en route pour notre lune de miel.

CLARK : Oh, pour un peu j’oubliais. Désolé.

MARTHA : A maman et papa.

CLARK : Joyeux anniversaire.

MARTHA : Oh, chéri. Passe un mon week-end.

JONATHAN : Clark ! Merci pour le coup de main. Tient.

MÉTROPOLIS

Dans un appartement une jeune maman entre dans la chambre de son bébé et lui souhaite une bonne nuit. Elle le borde et quitte la chambre.

MME JENKINS : Bonne nuit ma puce. Chuuutt.

Dans la chambre une ombre s'approche du berceau, un homme se penche alors au dessus du bébé, Il prend le bébé dans ses bras et l'embrasse sur le front, puis le repose délicatement dans son berceau.

MR JENKINS : Papa va guérir. Et il reviendra à la maison.

Soudain Mr Jenkins à des tremblements qui semble ne pas pouvoir contrôler. Les tremblements s'étant estompé, il quitte la chambre juste avant que la maman ne revienne voir son bébé.

MME JENKINS :Il y a quelqu'un ? Qu'est ce qui se passe ? N'est pas peur ma chérie. C'est l'orage.

Jonathan et Martha arrive à Métropolis sous un pluie d'orage. Earl Jenkins traverse derrière eux, au même moment. Il se dirige vers un bâtiment de Luthorcorp. Il s'arrête et prend dans sa poche un flacon de médicament. Mais ses tremblements font basculer le flacon par terre, qui s'est ouvert au choc. Il ramasse quelques comprimés qu'il avale. Finalement il se présente devant l'entrée. A l'intérieur travail un homme de la maintenance qui nettoie le sol en écoutant de la musique. Earl frappe à la porte vitrée.

MR JENKINS : Will !

WILL : Earl ? Qu'est ce que tu fais là ?

MR JENKINS : Il faut que je vois Lionel Luthor. Je sais qu'il est là.

WILL : Je ne peux pas te laisser entré, je vais me faire virer.

MR JENKINS : C'est à cause d'un truc qu'il m'ont fait dans leur l'usine à Smallville.

WILL : Earl. Si tu recommence à délirer, ils vont te recoller en taule. Si tu as un problème avec eux, va les voir à l'usine.

MR JENKINS : J'ai essayé, ils peuvent rien pour moi, là bas. Ça devient incontrôlable. Je t'en prit Will. Laisse moi entrer.

WILL : Earl. Ne m'oblige pas à appeler les vigiles. D'accord ? Rentre chez toi, tu es tout mouillé, c'est un coup à attraper froid.

MR JENKINS :Will !

Les tremblement reviennent de plus belle, Earl agrippe alors la poignée de la porte. Will est stupéfait de voir Earl dans cet état.

WILL : Ben mince alors. Earl.

La vitre de la porte finie par céder en explosant en multiple petits morceaux. Earl tombe au sol. Les tremblement semble s'estomper.

WILL : Earl tu es malade ou quoi ?

MR JENKINS : Will. Écoute, si je ne obtient pas ma réponse, je vais mourir.

WILL : Non, non, on va te conduire chez un docteur.

MR JENKINS : Non ! Ça ne servira à rien ! Seul Luthor peut m'aider.

Mr Jenkins se remet à trembler encore plus fort et dans ses gestes incontrôlable, il agrippe inconsciemment Will. Quand les tremblement cesse,Earl, s'aperçoit qu'il a tué Will. Paniqué, il s'en fuit.

GÉNÉRIQUE SMALLVILLE

Sur le chemin qui mène à l'arrête de bus, Chloé, Pete et Clark, discute.

PETE : Maintenant que tu as ta maison à toi tout seul. c'est quoi tes projets ?

CLARK : J'avais envie d'invité quelques copains.

CHLOÉ : Est ce que mon ouïe me joue des tours, où est ce que Clark Kent parle d'organiser une fête ?

CLARK : En petit comité, juste vous deux et quelques autres, comme euh, Lana par exemple.

CHLOÉ : Avec ou sans son chevalier servant, bâtit comme une armoire.

CLARK : Ce soir 8 heures, et le mot de passe c'est « petit comité. »

CHLOÉ : Tu as entendu.

CHEZ LES KENT

Le soir venue, la ferme est totalement envahie par des jeunes. Clark a du mal à se frayez un chemin au travers de cette foule qui danse.

CHLOÉ : Je trouve que tu as une drôle de notion, de ce, que peut être une fête en petit comité.

CLARK : Il y en a bien les trois quart que je ne connais même pas. Hé faites attention au verre. C'est pas vrai.

Exaspéré Clark s'est assit sur le canapé, lorsqu'un jeunes complètement saoul s'assoit ver lui. Le jeune homme se sens mal, il a envie de vomir.

LE JEUNE : Je vais gerber.

Clark passe en super-vitesse et prend un saladier qu'il donne au jeune homme.Celui ci vomi dedans.

LE JEUNE : Merci

CLARK : De rien.

LANA : Sympa cette fête.

CLARK : Lana? Merci. C'est un peu improvisé, une fois de temps en temps, je pense que ça fait du bien de se défouler.

LANA : Si j'avais 100 personnes chez moi qui saccagent tout, j'avoue que je flipperais un peu.

CLARK : Le plus dur, ce sont les premiers plat qui cassent, après on s'habitue.

LANA : Je ne sais pas si j'aurais le courage de tenter l'expérience.

CLARK : Ouais, tu te sous-estime. Tu en a, à revendre du courage. Tu sors en célibataire ?

LANA : Tu crois que je me déplace jamais sans Whitney ? Je suis parfaitement capable de m’amuser sans lui.

Soudain, ils entendent des feux d'artifices. Clark et Lana regarde par la fenêtre.

LANA : Hé ben dit donc, tu as fait les choses en grand, ce soir.

CLARK : M'en parle pas.

PETE : Ça mon pote, c'est le bouquets.

CLARK : Bravo Pete, si tu veux que les flics rappliquent, c'est le meilleurs moyens.

PETE : Oh, inutile de me féliciter, l'idée n'est pas de moi.

LEX :Non, elle est de moi. Je voulais te faire une surprise. J'espère que ça te plaît ?

CLARK : Bien sur, seulement…

LEX : Non, non, ne t’inquiète pas pour la police, j'ai arrangé ça. Une fête raté ça peut ruiner une réputation. Je voulais être sûr que ce soit le top du top. Vous venez visiter l'usine demain, il parait ?

CHLOÉ : Ouais. Une sortie scolaire.

LEX : Vous êtes punis ?

CLARK : Ça va être barbant, hein.

Une femme s'approche de Lex.

LA JEUNE FEMME : Désolé de t'avoir fait attendre, quelqu'un a fait débordé les toilettes du haut.

CLARK : Je suis un homme mort.

Dans la maison le téléphone sonne, mais personne ne décroche ce qui inquiète Martha.

AU RESTAURANT A MÉTROPOLIS

Martha et Jonathan sont au restaurant.

MARTHA : Pas de réponse.

JONATHAN : Qu'est ce que tu veux qu'il lui soit arrivé ? Il faut lui faire confiance.

MARTHA : Je sais, seulement je me fait du soucis.

JONATHAN : Faut pas, on est à Métropolis. Tout ça, sa ne te manque pas ?

MARTHA : Un peu parfois.

JONATHAN : Ouais.

MARTHA : Mais je n'aie pas choisie Smallville pour les distractions ou les paillettes. Je suis allé m'y installer, parce qu'il un homme, un jour qui m'a dit qu'on ne serait jamais riche, qu'on ne verrait pas du pays, mais que son amour pour moi serait éternel. Comment aurais-je pu refuser une telle offre.

 CHEZ LES KENT

 Lana est installé sur le canapé à discuter avec une jeune fille, Clark la regarde, quand Whitney arrive.

WHITNEY : Salut !

LANA: Whitney? Qu'est ce que tu fais là ?

WHITNEY : Je te cherchait. Pourquoi tu ne m'as pas dit qu'il avait une fête ?

LANA : Ça c'est fait un peu à la dernière minute. Et je n'ai pas besoins de ta permission.

WHITNEY: Allons en parler dehors.

UNE JEUNE FILLE : Il y a de l'orage dans l'air.

Dans la grange.

WHITNEY : Va-s'y dit moi ce qu'il y a ?

LANA : Quand on s'est remit ensemble, je t'ai dis que j'avais besoins d'espace.

WHITNEY: Et c'est pour ça que tu es allé en douce à cette fête ?

LANA : Je n'y suis pas aller en douce ! J'y suis allée tout court. Pourquoi tu le prend comme ça ? C'est parce que la fête a lieu chez Clark ? Si tu ne me fait pas confiance, dis le tout de suite.

Soudain la grange tremble.

DANS LA CUISINE

CHLOÉ : Il manquerait plus que tes parents reviennent..

LANA : Clark ! Clark ! Viens voir dans la grange !

Dans la grange.

WHITNEY : Kent ! Monte vite !

Clark monte et allume la lampe torche, Whitney soulève la bâche et découvre Mr Jenkins.

WHITNEY : Bougez pas !

CLARK : Earl ? Je le connais. Laisse moi faire. Earl qu'est ce que vous faites ici ?

EARL : Je suis venue voir votre père. C'est le seul en qui j'ai confiance.

CLARK : Il s'est absenté. Vous êtes souffrant.

Lorsque Clark touche le genou de Mr Jenkins, les veines de sa main commencent à ressortir. Les tremblements de Earl reprennent, Clark décide alors d'appeler les secours.

CLARK : Appelez une ambulance !

A L'HÔPITAL

CHLOÉ : On devrait l'envoyer en cure de désintoxication.

CLARK : C'est pas le genre à se droguer.

CHLOÉ : Pourquoi , il tremblait comme un type en manque, alors ?

CLARK : Il a travaillé à la ferme six été de suite. J'ai passé 12 heures par jour avec lui dans les champs. Il a même essayé de m'apprendre à jouer de la guitare. Il disait que ça plairait aux filles.

CHLOÉ : Ouais, on ne résiste pas à un mec avec un six cordes. Je t'ai jamais entendu jouer.

CLARK : Je passais mon temps à casser les cordes. Il en a eut marre de les remplacer.

CHLOÉ : Tu as beau passé tout ton temps avec une personne, c'est pas pour ça que tu sais tout d'elle.

CLARK : Nous étions très proche.

CHLOÉ : Pourquoi, vous a-t-il quitté ?

CLARK : Luthorcorp lui a offert du boulot, à plein temps, c'était beaucoup mieux payé.

Le shérif arrive et se présente à l'accueil.

LE SHÉRIF : Nous cherchons Earl Jenkins.

LA SECRÉTAIRE : Salle numéro trois au font du couloir.

CLARK : Excusez moi. Je suis un de ses amis. Earl a des ennuies ?

LE SHÉRIF : Oh, oui.

UN INFIRMIER : Ah, quelqu'un peu venir nous aider ?

Tous se dirige vers la chambre de Mr Jenkins dont les tremblements ont reprit. Un des deux shérif essaie de l'arrêter, mais celui-ci est jeté à travers la pièce, Clark essaie à son tour, mais il se fait également éjecter et passe au travers la vitre de la chambre.

CHEZ LES KENT

Clark arrive chez lui et constate l'ampleur des dégâts, de la nourriture jonche le sol. Il utilise sa super vitesse pour faire le ménage avant que ses parents reviennent, mais pas de chance pour lui, ils sont déjà là.

CLARK : Salut ! Déjà de retour.

MARTHA:Tu sais combien de fois on t'a appelé hier soir ? Pas moins de six fois. On a eu six personnes différentes au bout du fils et aucune d'entre elles ne te connaissait.

CLARK : Au départ on devait être quatre ou cinq.

JONATHAN : Clark, d'où tu revient ?

CLARK : De l'hôpital.

MARTHA : Oh, de mieux en mieux. Je ne suis pas près de repartir.

JONATHAN : Il y a eu un accident ?

CLARK : Non. Mais j'ai trouvé Earl Jenkins qui se planquait dans la grange. Il te cherchait. Il a l'air mal en point.

JONATHAN : Tu sais ce qu'il a ?

CLARK : Non ! Mais il est recherché pour meurtre.

JONATHAN : Earl ? Et lui, il dit quoi de tout ça ?

CLARK : J'ai pas réussis à l'approcher.

JONATHAN : A cause de la police ?

CLARK : Non, parce que le moindre contact avec lui, m'est douloureux. C'était vraiment bizarre, car plus je m'approchais de lui, plus c'était insupportable, comme quand…

MARTHA : Comme quand…

CLARK : Ça ressemble un peu à se que je ressens au contacte de fragments de météores.

A L'HÔPITAL

Jonathan et Clark sont devant la chambre de Earl Jenkins.

JONATHAN : Alors qu'est ce qu'il a ?

LE MÉDECIN : Et bien sincèrement, je n'en ai aucune idée, pour l'instant. C'est même surprenant que son corps est résisté à une telle crises. Approchez. Jetez un coup d’œil sur ces radios. A première vu on dirait un empoisonnement à un minéral. Sauf que je n'en connais aucun qui donne de tel symptôme.

CLARK : Et c'est pour ça qu'il tremble ?

LE MÉDECIN : De minuscules fragments de ce minéral sont incrusté sous sa peau. Son corps fait un phénomène de rejet.

JONATHAN : Comment ces fragments sont arrivés là ?

LE MÉDECIN : Il y a six mois il y aurait eu une explosion à l'usine de Smallville.

JONATHAN : Je ne me souviens pas d'en avoir entendue parlé.

LE MÉDECIN : C'est parce qu'il a tout inventé. Je me suis procuré les rapports de sécurité et j'ai vérifié avec la protection de l'environnement. Il n'y a pas eu d'explosion.

JONATHAN : Est ce qu'il serait possible de lui parler ?

LE MÉDECIN : Oui, mais rapidement. On va pas tarder à le transférer en prison, la police doit déjà être en route.

JONATHAN : Merci.

CLARK : Je viens avec toi.

JONATHAN : Non ! Écoute, tu as dis que tu te mal quand tu étais près de lui. Je ne sais pas à quoi il a été exposé, mais je pari que ça un rapport avec les météores. J'ai pas envie que tu tombe malade dans cet hôpital. Moins on voit les médecins, mieux ça vaut.

Jonathan entre dans la chambre de Earl, laissant Clark de l'autre côté, observant la scène par la vitre..

EARL : Jonathan. Ça me fait plaisir de vous voir.

JONATHAN : Regardez qui est là.

Earl appuie sur un bouton à côté de lui pour que Clark puisse communiqué avec lui.

EARL : Clark, tu m’entends ? Excuse moi de t 'avoir secoué.

CLARK : Je vais très bien, ne vous en faites pas.

JONATHAN : Allons y Earl. Dites moi ce qu'il y a ? Je n'arrive pas à vous imager en meurtrier.

EARL : C'était un accident. Il fallait absolument que voit Lionel Luthor.

JONATHAN : Pourquoi ?

EARL : Pour savoir ce qu'il stockait au niveau moins trois.

JONATHAN : Earl. Ça ressemble à de la paranoïa.

EARL : L'été ou Luthorcorp m'a offert ce boulot, je me suis occupé de l'entretient au niveau moins trois. Il menait des expériences agro-alimentaire ultra secrète, sur une espèce d'engrais pour faire pousser le maïs deux fois plus vite. Dans cet engrais il y avait un composant qui était instable. Il y a eu une grosse explosion. Je venais de prendre mon service, ce truc c'est infiltré sous mon épiderme, après tout ce que je sais, c'est qu'il ont fermé le site. On n'y a plus eut accès et il m'ont transféré à Métropolis. Et puis le mois dernier, j'ai commencer à être agité de tremblement.

JONATHAN : Vous avez vu un médecin ?

EARL : Oh, pas un mais au moins 50. Mon cas est un mystère pour eux et il le restera, a moins que je découvre à qu'elle substance on m'a exposé, mais à l'usine personne ne me répond, tout ce qu'on me dit, c'est qu'il n'a pas et jamais eu de niveau moins trois. Il faut que je découvre quelle est la nature du produit qu'il utilisait. C'est pour ça que j'ai besoins de votre aide. Il faut que vous me sortiez d'ici.

JONATHAN : Earl. On vous accuse d'un meurtre.

EARL : Non, Jonathan, je vous en pris. Essayez de comprendre, je vais manquer de temps, les convulsions, sont de plus en plus violente. J'ai presque tout perdu. Mon emploi, mon mariage, ma petite fille. Il faut que je retourne à l'usine, c'est important ou je vais mourir. Aidez moi.

JONATHAN : Vous avez besoins de vous reposer.

EARL : Ma petite fille.

Jonathan sort de la chambre.

CLARK : Tu crois qu'il dit la vérité ?

JONATHAN : J'en sais rien.

CLARK : Les profs ont organisé une sortie scolaire à l'usine cette après midi, je peux peut-être aller fouillé un peu ?

JONATHAN: Oui, je sais que tu aimerais bien l'aider, mais là il est vraiment dans de sales draps. Il n'a plus toute sa tête. Tu veux un bon conseil. Ne te mêle pas de cette histoire.

Earl qui appuyait sur le bouton de l'intercom a entendu toute la conversation. Lors du transfère de Earl, celui-ci est dans l’ascenseur de l'hôpital avec un policier, soudainement les tremblements reprennent avec violence. Dans le couloir une fillette et sa maman attendent l'ascenseur et lorsque la porte s'ouvre elles découvrent que le policier est inconscient sur le sol et que le fauteuil roulant est vide. 

USINE DE SMALLVILLE

UN GARDIEN : C'est bon allez y.

GABY : Bonjour tous le monde je suis Gaby Sullivan, patron d'usine et père comblé. Coucou chérie.

CHLOÉ : Salut.

GABY : Bienvenue à Luthorcorp, la compagnie qui vous engraisse.

CHLOÉ : Achève moi avant que je meurs de honte.

GABY : Engrais, engraisser, c'est de l'humour. Alors bon avant de commencer la visite, sortez vos portables, vos bips, enlevé vos bijoux, bref, je veux voir tout ce qui tintinnabule, qui carillonne et qui sonne dans ces jolies petites barquettes. Est ce qu'il y a des questions ? Oui.

CLARK : J'ai entendue parler d'un niveau moins trois. J'aimerais savoir s''il existe ?

GABY : Oui, c'est la où l'ont autopsie les extra-terrestres. Allez en route, on a assez traînés.

CHLOÉ : Ne lui tend pas des perchent, s'il te plaît.

GABY : Par ici les jeunes, surtout restez groupé.

Earl qui a réussit à s’échappé, est rentrée dans l'usine. Il parcourt le couloir, ouvre une porte et n'y trouve pas ce qu'il voulait, ce qui l'énerve.

EARL : Non ! Non! Non ! C'est pas possible ! C'était là, ça n'a pas pu disparaître...où est le niveau moins trois?Où est l’ascenseur ? Où est l'accès au niveau moins trois ?

DANS UNE AUTRE PARTIE DE L'USINE

La visite continue dans l'usine.

GABY : Attention à mes petites chérie, elles montent à 500 degrés. De quoi avoir chaud aux fesses. Suivez le mouvement, restez groupé.

Pendant ce temps Clark s'éclipse.

GABY : Et voici, le saint des saints. La salle de contrôle de l'usine. Cent mille tonnes de déchets animaux sont traité ici chez nous chaque années, et croyez moi le produit qui en sort peut-être fichtrement explosif. Alors que ceux qui ont mangés des fayots ce midi se dénonce et vide immédiatement les lieux.

CHLOÉ : Ses collègues le trouve spirituel.

PETE : Où est Clark ?

Soudain la porte la porte de la salle de contrôle tremble.Le père de Chloé va voir ce qu'il se passe, lorsque Earl ouvre la porte.

GABY : Qu'est ce que c'est ? Excusez moi.

EARL : Restez où vous êtes ! Conduisez moi au niveau moins trois.

CHLOÉ : Papa.

EARL : En route.

Devant l'usine les parents et journalistes sont inquiète, car ils n'ont aucune information sur la prise d'otage.

JONATHAN : Vous n'avez pas le droit de nous tenir à l'écart. Nos enfants sont pris en otage. Laissez nous au moins parler à un responsable. Les parents ont le droit d'être informés.

MARTHA : Vous pourriez nous en dire plus.

Les grilles s'ouvrent pour laisse entrée Lex arrive avec sa voiture.

MARTHA : C'est à lui qu'il faut parler. Monsieur Luthor.

UN PARENT : Mais ouvrez cette grille.

Lex vient vers Martha et Jonathan et ordonne qu'on les laisse passer.

LEX : Laissez entrer cette dame et son mari.

JONATHAN : On vous dira si tout va bien. Qu'est ce que c'est cette histoire d'otage ?

LEX : Le forcené qui est à l'intérieur, veut qu'on le conduise à un certain niveau moins trois. Alors on a fait évacué l'usine, mais il a prit les élèves du lycée en otage.

MARTHA : Y a -t-il des blessé ?

LEX : Pas pour le moment.

JONATHAN : On c'est qui c'est ?

LEX : Earl Jenkins.

JONATHAN : Je le connais, autrefois il travaillait pour nous.

LEX : Pourquoi il s'en prend à mon usine ?

JONATHAN : Et bien il affirme que Luthorcorp a lancé un programme d'expérience agro-alimentaire ultra secrète qui l'ont rendu malade. Il croit que sont seul espoir de guérison se trouve ici.

LEX : Alors on a un sérieux problème. Parce qu'il n'y a jamais eu de niveau moins trois.

Sur l'écran de la télésurveillance, Martha remarque que Clark est manquant.

MARTHA: Mais où est passé Clark ?

Dans un couloir de l'usine Clark en super vitesse et s'arrête devant des écrans de surveillance où il voit la prise d'otage, ce qui se passe dehors, ainsi qu'un bureau ou il entre.

DANS LA SALLE DE CONTRÔLE

GABY : Je vous jure que je n'aie jamais entendu parlé de ce niveau moins trois.

EARL : Vous mentez !

CLARK : Non, il ne ment pas ! J'ai trouvé les plans de l'usine. Il n'y a pas de niveau moins trois.

Earl prend les plans que Clark lui donne et examine ces derniers.

EARL : Tous les soir, je descendais au niveau moins deux. Je suivais les canalisations rouges jusqu'au bout de ce long couloir, là il y avait une porte, alors je l'ouvrais et je prenais l’ascenseur qui me conduisait au niveau moins trois. Tu vas faire comme tes petits camarades, tu vas aller t’asseoir contre le mur, avec les autres.

Dehors un hélicoptère arrive.

MARTHA : Vous savez qui c'est ?

LEX : Mon paternel.

UN GARDE : Monsieur Luthor, il s'agit d'une prise d'otage.

LIONEL : Je sais on m'a informé dans l'hélico. Lex ! Comment peut-on être aussi négligeant !

LEX : Je n'ai pas été négligeant !

LIONEL : Alors comment est-il entrée dans l'usine ?

LEX : Je suppose…

LIONEL : Tu supposes !

JONATHAN : Est ce qu'on peut se concentrer sur ce qui est important. Il y a nos enfants à l'intérieur !

LEX : Je te pressente Jonathan Kent.

LIONEL : Ça remonte à très longtemps, mais je n'oublie jamais un visage.

LEX : Son fils est à l'intérieur et il connaît le preneur d'otage.

LIONEL : Dites moi ce que vous savez de ce cinglé.

JONATHAN : Il est physiquement malade et désespéré. Il affirme que c'est l'usine qui l'a rendue malade.

LIONEL : Ah, oui, cette histoire délirante au sujet d'un niveau moins trois.

LEX : Je leur ai répété cent fois qu'il n'existait pas. Est ce que tu peux confirmer ?

LIONEL : Bien sûr que je confirme.

JONATHAN : Des vies humaines sont en jeux, dont celle de mon fils. Qu'allez vous faire ?

LIONEL : Les flic de la brigade intervention savent très bien ce qu'ils ont à faire. A la moindre erreur de sa part, ils donneront l'assaut.

MARTHA : Mais enfin vous oubliez les otages. Décrochez le téléphone et parlez à cet homme !

LIONEL : Madame Kent écoutez. Je sais ce que vous ressentez, moi aussi je veux que tout le monde s'en sortent vivant. Mais il est hors de question que je négocie avec un terroriste.

MARTHA : Ce n'est pas un terroriste ! C'est quelqu'un de très malade, qui est à bout ! Et puisque vous refusez de lui parler, Jonathan le fera à votre place.

LEX : Ce n'est pas à vous de montez au créneau. C'est notre affaire.

EN SALLE DE CONTRÔLE

En salle de contrôle, le téléphone sonne.

LIONEL : (au téléphone) Gady, ici Luthor.

GABY : C'est Lionel Luthor.

EARL : Mettez le haut parleur. Monsieur Luthor. On dirait que j'ai réussis à capter votre attention.

LIONEL : (au téléphone) Earl. Montez donc me rejoindre, nous parlons de tout ça bien tranquillement.

EARL : Dites moi juste quel produit vous entreposiez au niveau moins trois ?

LIONEL : (au téléphone)Vous êtes malade Earl. Laissez sortir les enfants et on verra ce que l'ont peut faire pour vous.

Earl à de nouveau des tremblement, il s'accroche à une valve d'un conduit de gaz pour se stabiliser. La valve se brise, Clark qui était debout et non loin de lui, se retrouve projeté en arrière.

CLARK : Earl !

CHLOÉ : Oh, Clark ! Tu n'es pas blessé ?

La jauge indique que le niveau du méthane grimpe.

EARL : Oh, non. Qu'est ce que j'ai fait ? Mon dieu. Qu'est ce que j'ai fait à cause de vous ? Regardez ce que j'ai fait à cause de vous.

DEHORS

LEX : Bravo papa, joli coup. Tu n'as pas perdu la main, on dirait.

DANS L'USINE

EARL : La valve de la conduite de gaz est cassé, tout va exploser.

WHITNEY : Et si on lui sautait dessus ?

CLARK : Tu as vu la force qu'il a ?

WHITNEY : Ce type est cinglé. Il ne veut rien savoir et le méthane va nous exploser à la figure.

CLARK : Il est deux fois plus fort que toi.

LANA : Whitney je ne veux pas que tu prennes de risque.

WHITNEY : Ouais, mais en attendant, c'est notre vie qui est en jeu. On pourrait le maîtriser à deux. Tu es partant Clark.

CLARK : Non je regrette. Je ne peux pas.

LANA : Ça ne fait rien. Whitney !

Whitney prend la décision d'agir tout seul.

EARL : Monsieur Luthor, je vous ai cru. Vous dissiez que vous vouliez aidez les gens. T'approche pas toi ! Retourne à ta place ! Tant pis vous l'aurez voulu.

Earl tire un coup de pistolet dans la caméra de surveillance.

DEHORS

 L'AGENT DE SÉCURITÉ : Il y a eu un coup de feu et on a un blessé. Alerte maximum.

LIONEL : Qu'est ce qu'il lui a prit à ce garçon ?

JONATHAN : Il a fait ce que personne ici, ne semblait prêt à faire. Il a prit une initiative. Vous avez des otages sur les bras, plus une bombe potentielle. Faudrait peut-être vous réveiller !

LEX : C'est vrai ! Je vais le rejoindre.

L'AGENT DE SÉCURITÉ: Déployez des hommes sur l'arrière.

LIONEL : Lex ! Ne prend pas de risque inutile, ce n'est pas le moment de jouer au héros.

LEX : Cette usine m’appartient, non ? Alors j'y vais.

LIONEL : Je te l'interdit formellement !

LEX : Je te conseil de me lâcher.

UN AGENT DE SÉCURITÉ : Mettez vous en position.

LEX : Annoncez lui que Lex Luthor arrive.

L'AGENT DE SÉCURITÉ : Monsieur je ne crois pas…

LEX : Obéissez ! Donnez moi un gilet pare balle.

DANS L'USINE

Dans la salle de contrôle la pression du méthane monte toujours. Lex arrive les mains en l'air.

EARL : Ah, c'est très courageux d'envoyer son fils faire le sale boulot à sa place.

LEX : Je ne fait, le sale boulot de personne, ici c'est mon usine. Comment va-t-il?

LANA : Il a besoins d'un docteur.

LEX : Maintenant qu'est ce que vous comptez faire d'eux?

EARL : Je n'ai jamais voulu leur faire de mal. J’essayais de parler à votre père, mais il ne m'écoute pas !

LEX: Ouais, je sais, j'ai l'habitude.

Lex enlève le gilet pare balle.

LEX : Earl. Vous croyez que tout le monde vous mène en bateau ? Moi je vais être franc avec vous. Mon père ce fiche pas mal de ce qui peut vous arriver, à vous et à nous tous d'ailleurs. Parce que si on meurs ses conseillés en communication déformerons sûrement les faits. Son assurance crachera la monnaie et il se feront une joie de tout vous mettre sur le dos.

EARL : Mais je ne suis pas un monstre. Je demande juste qu'on m'aide.

LEX : Et tuer des mômes vous croyez que ça va vous aider. Si vous libérez les otages. Je vous conduirais au niveau moins trois.

EARL : Vous me faites marché.

LEX : Laissez les sortir et je vous montre où c'est. Faites moi confiance, je suis un homme de parole.

EARL : Sortez. Sortez ! Sortez ! Tout le monde dehors ! Dépêchez vous !

CLARK : Tu sais vraiment où ça se trouve ?

LEX : Ouais… dans son imagination. Il n'y a pas de niveau moins trois. Allez file !

EARL : Clark.

PETE : Magne toi. Allez, on est les derniers.

L’aiguille de la pression du méthane entre dans le rouge.

L'AGENT DE SÉCURITÉ : Dépêchez vous ! Plus vite! Allez, allez tout le monde dehors ! Tout le monde dehors !

DEHORS

L'AGENT DE SÉCURITÉ : Les otages arrivent.

MARTHA : Oh, Jonathan.

JONATHAN : Viens Martha, ils vont sortir par là.

L'AGENT DE SÉCURITÉ : Il faudrait que l'on ferme les portes coup feu. Le gaz atteint son seuil limite. Votre fils sera bloqué à l’intérieur, j'ai besoins de votre accord.

LIONEL : Fermez !

Clark et Pete continue de courir alors que les portes coupe-feu se referment, Clark décide de faire demi tour.

CLARK : Fonce !

PETE : Clark ! Mais où tu va ? Revient ! Clark ! Clark !

CLARK : Ne t'en fait pas pour moi.

Clark est en super vitesse et suit les conduits rouge, comme Earl l'avait dit.

DEHORS

MARTHA : Pete

JONATHAN : Whitney tu n'as pas vu Clark ?

MARTHA : Pete. Mais où est Clark.

PETE : Il est retourné là bas. J'ai voulu l'en empêcher mais... il n'a pas voulu m'écouter. J'ai rien pu faire.

MARTHA : rouvrez les portes monsieur Luthor.

LIONEL : C'est un système de verrouillage automatique, il va falloir attendre que le niveau de gaz redescendre.

MARTHA : Mon fils est encore à l'intérieur.

LIONEL : Le miens aussi.

Clark ouvre la porte du local que Jenkins avait ouvert auparavant. Il monte sur le bureau et redescend de l'autre côté et visionne aux rayons X le mur. Il y découvre un ascenseur. Dans la salle de contrôle la pression du méthane devient critique.

EARL : On a plus beaucoup de temps. Très bien, j'ai remplie mon contrat. A vous de tenir votre promesse.

LEX : Le niveau moins trois n'existe pas. Tout ça, c'est dans votre tête.

En réponse Lex reçoit un coup sur la nuque qui le fait tombé de la chaise sur laquelle il était assit.

EARL : Je n'aurais pas dû vous faire confiance. Vous êtes comme votre père. Vous valez pas mieux que lui.

CLARK : (A l'interphone) Earl. J'ai trouvé le niveau moins trois et ils ont construit un mur devant l'ascenseur. Mais il est toujours là.

EARL : J'ai plus envie de jouer.

LEX : Sort de l'usine Clark !

CLARK: Earl c'est la vérité. Vous n'avez qu'à venir voir. Je vous jure que c'est vrai.

EARL : Debout. Je vous emmène voir ce qu'il n'existe pas. Allez. Plus vite, plus vite.

Pendant ce temps Clark tourne une valve pour faire redescendre la pression du Méthane.

A L’EXTÉRIEUR

L’AGENT DE SÉCURITÉ : Monsieur.

LIONEL : (au téléphone) Une seconde.

L’AGENT DE SÉCURITÉ : La pression du méthane diminue.

LIONEL : Comment est-ce possible ?

L’AGENT DE SÉCURITÉ : J'en ai aucune idée.

DANS L'USINE

Earl a rejoint la pièce, dont le mur a été détruit par Clark, laissant apparaître l’ascenseur.

EARL : C'est quoi ça ? C'est une porte non ! Hein à votre avis, elle quoi elle sert ?

LEX : J'en sais rien.

Earl conduit Lex dans l'ascenseur. Ce dernier s’aperçoit que l'ascenseur n 'a que deux boutons, mais Earl lui montre qu'il y en a trois en appuyant sur un troisième boutons qui n'est pas allumé.

LEX : Deux boutons. Deux niveau vous voyez bien !

L'ascenseur arrive au niveau moins trois et Earl allume la lumière de l'immense hangar, surmonté d'un passerelle métallique. Mais tout ce qui était là il y a quelques moins n 'y est plus.

EARL : Alors, c'était mon imagination. Hein ? Qu'est ce qu'ils en ont fait ? Il n'y a plus rien. Tout à disparue. Là il y avait un champs de maïs, avec un système de sulfatage. Tout les soir ils vaporisaient une espèce de brume verte. Ça ne c'est pas envolé tout seul. Où est ce qu'il est passé ce champs de maïs ?

LEX : Je l'ignore ! Je n'étais pas au courent. On m'a menti à moi aussi. J'ignorais tout de cet endroit.

CLARK : Earl. Remontons, on va parler tranquillement de tout ça.

EARL : Ils ont tout fait disparaître. Si j'ignore ce qui m'a empoisonné, personne ne pourra me soigner.

LEX : Je connaissais pas l'existence de cet endroit. Il faut que tu me crois.

CLARK : Très bien, je te crois.

EARL : Menteur. C'est le digne fils de son père.

Soudain, Earl se met à trembler tellement vite que la passerelle s'ébranle. Lex se retrouve en suspendu dans le vide, se retenant à la rambarde de la passerelle .Clark cours à son secours.

LEX : Clark! Clark !

C'est au tour de Earl d'être suspendue dans le vide. Lex tombe mais parvient à se rattraper aux jambes d'Earl.

LEX : On va tomber ! Non ! Clark !

Clark arrive et prend le bras d'Earl, mais à son contact Clark souffre, les veines de sa main gonfle et deviennent verte. Malgré ça il parvient à remonter Earl.

CLARK : Rejoignez l'ascenseur.

Clark remonte Lex. Quand à Earl il est quasiment arrivé vers l’ascenseur, lorsqu'il se remet à trembler de plus belle, Clark et Lex se précipite vers la sortie avant que tout ne s'écroule.

LEX : Clark ? Deux hommes c'est lourd à remonter. Comment t'as fait ?

CLARK : Ça j'en sais rien. Une poussé d'adrénaline.

A L’EXTÉRIEUR

Earl est sur un brancard.

MARTHA : Oh ? Je n'aie jamais été aussi contente de te voir.

LEX : Tu as menti.

LIONEL : Non. Je t'aie dis que le niveau moins trois, ne se trouvait sur aucun plan, ce qui est le cas. C'est ce qu'on appel une habile dénégation.

LEX : Que faisiez vous au niveau moins trois ?

LIONEL : Peu importe, ce fut un échec, donc on rase tout et on passe à autre chose.

LEX : J'aurais pu mourir par ta faute.

LIONEL : Non, c'est uniquement de ta faute si tu as faillie mourir. « C'est mon usine, alors j'y vais »

UN JOURNALISTE : Monsieur Luthor ?

LIONEL : Laisse je m'en occupe.

UN JOURNALISTE : Monsieur Luthor, parlez nous du niveau moins trois.

LIONEL: Si vous faite référence au niveau inférieur de l'usine, il s'agit en fait d'un entrepôt désaffecté. Monsieur Jenkins est un homme très malade, il a besoins de soins médicaux de toute urgence…

LEX : Oui, et c'est pourquoi, nous mettrons tout en œuvre pour que monsieur Jenkins puisse bénéficié des meilleurs soins. Nos employés font parti intégrante de notre famille et chez nous la famille passe en premier. N'est ce pas papa ?

UNE JOURNALISTE : Est-il vrai que le gouvernement veut vous faire fermer l'usine ?

LIONEL : Non, non, non, non, plus de questions. Je vous en pris. Mon fils à subit une rude épreuve.

UNE JOURNALISTE : Juste une question.

UN JOURNALISTE : S'il vous plaît ce ne sera pas long.

FIN

Act 1 Teaser

The camera pans the outside of the Kent house. We see Jonathan working underneath a blue pick-up truck.

Day. We hear a clank.


Jonathan : Son of a gun! [He sits up and puts his finger in his mouth]

Cut to Martha in the kitchen.

Martha : What else? Oh, don't use the upstairs bathroom. It's backed up. I have to snake the pipes.

Clark : Where's the leftover pizza?

Martha : Fridge, second shelf. You can nuke the chili for dinner. [Clark, wearing head phones, doesn't answer] Clark? [Martha removes them from one ear] Some clue you actually heard me.

Clark : Upstairs bathroom off limits, after nuking the chili dinner.

Martha : Glad to see your hearing hasn't changed.

Jonathan : [From outside] Clark! Can I get a hand out here please?

Cut to outside.

Jonathan : Hey. Son, would you, uh...

Clark : Sure.

Jonathan : Thanks. [Clark picks up back end of truck] Truck picked one heck of a day to snap an exhaust hanger.

Martha : Okay, I left the number of our hotel on the nightstand. I think that's everything.

Jonathan : That ought to do it. [Clark puts truck down] I'm definitely raising your allowance.

Martha : If you need anything--

Clark : Call. Mom, it's a couple of nights in Metropolis. I'll be fine.

Jonathan : I'm sure he'll be fine. And soon, madam, so shall we be.

Clark : Oh, I almost forgot. Sorry. [He pulls out an envelope with "Mom and Dad" handwritten on it] Happy anniversary.

Martha : Sweetheart. Bye-bye.

Jonathan : Clark, thanks for the card. Hey, think fast. [Throws rag he was using]

Cut to shot of Metropolis buildings at night. Then a baby's mobile playing "Lullaby."

Mother : Good night, little one. [Pulls covers up to baby's chin] Shh. [Leaves room]

We see a shadow crossing the room to the crib.

Man : Don't worry. Daddy's gonna get better. [His hands start to shake uncontrollably. The crib shakes with him]

Mother : [Re-enters] Hello? Is someone there? [The room is empty] It's okay, honey. It's just thunder.

Cut to outside LuthorCorp in the rain. The same man is there, still shaking. He reaches inside his coat for his pills. They fall and scatter. He picks up a few and takes them.

Cut to inside of LuthorCorp where a janitor is polishing the floor and listening to loud music. The man knocks on the glass door.


Man : Will!

Will : Earl? What are you doing here?

Earl : I need to see Lionel Luthor. I know he's here.

Will : Sorry, man. You know I can't let you in here.

Earl : They did something to me at his plant in Smallville.

Will : Earl, see, that's the talk that got yourself canned, all right? Now, if you got a problem, get some help.

Earl : I tried, they can't do anything. It's getting worse. Please, let me in.

Will : Earl, don't make me call security, all right? Just go home and dry off. [Earl begins to shake] What the hell? Earl? [The shaking breaks the glass] What the hell are you doing Earl?!

Earl : If I don't get an answer, I'm gonna die.

Will
: No, no, no, we gotta get you to a doctor.

Earl : They can't do anything. Nobody can.

Earl begins to shake again, unconsciously grabbing Will's neck and snapping it.

Earl : Will? Will? [He flees the scene]


[Opening credits]


Act 1 Scene 1

Clark, Chloe, and Pete are walking to the bus stop. Day.

Pete : What are you gonna do now that you're officially home alone?

Clark : I was thinking of having a few people over.

Chloe : Do my ears deceive me or is Clark Kent actually suggesting a party?

Clark : A small gathering. You guys, a few other people, maybe even Lana.

Chloe : With or without her possible action-figure boyfriend?

Clark : 8 o'clock. And remember, the key word is 'small.'

Chloe : Small?


Act 1 Scene 2


Loud music and Clark's house full of dancing high school students. Night.

Chloe : [Yelling over the music.] So, this is what you call a small gathering, right?

Clark : Do you even recognize half these people? [To someone else] Hey, watch the glass! [We hear glass shattering]

Another shot of the party and back to Clark sitting down. A sweating partier sits next to him.

Boy : Dude, I think I'm gonna hurl. [Clark uses his super speed to run to the kitchen and grab a bowl which he places under the boy's face just before he vomits] Thanks.

Clark goes to the kitchen and attempts to tidy up.

Lana : [From behind him] Pretty cool party.

Clark : [Turning around] Lana, thanks. It's kind of impromptu. I figure sometimes you just have to kick back and blow off some steam.

Lana : If I had a hundred people trashing my house, I'd be a little freaked out.

Clark : After the first few dishes, you kind of get used to it.

Lana : I don't think I'd be brave enough to risk it.

Clark : I don't know, Lana. I bet you're braver than you think. So you're flying solo tonight?

Lana : You mean what am I doing here without Whitney? I am capable of enjoying myself without him. [They hear fireworks and look out the window] Fireworks? You're full of surprises tonight, Clark.

Clark : Tell me about it.

Pete : [Coming outside] Clark, man, how cool is this?

Clark : Pete, why didn't you just call the cops? It would have been a lot easier.

Pete : Hey, I can't claim credit. It wasn't my idea.

Lex : It was mine. Call it a party gift. I hope you like it.

Clark : It's great, just...

Lex : Don't worry about the police, it's covered. I know this kind of party can make or break a reputation and I wanted to make sure yours was a hit. I hear you're taking a tour of my plant tomorrow.

Chloe : It's a class field trip.

Lex : What'd you do wrong?

Clark : It's that bad, huh?

Girl : [Touching Lex's arm.] Sorry I took so long. Someone overflowed the bathroom.

Clark : I'm officially dead.

Cut to phone in the kitchen ringing, then to Martha hanging up phone in Metropolis restaurant.

Martha : There's no answer.

Jonathan : Oh he's fine, he fine. We have to trust him, Martha.

Martha : I do, but I still worry.

Jonathan : I know. Metropolis, do you miss it?

Martha : Sometimes.

Jonathan : Yeah?

Martha
: But I didn't move to Smallville for action and glamour. I moved because a certain man told me we'd never be rich or travel the world, but he'd always love me. How could I pass up an offer like that? [They kiss.]


Act 1 Scene 3

Back at the party.

Whitney : [Walks in and finds Lana] Hey.

Lana : Whitney, what are you doing here?

Whitney : Looking for you. Why didn't you tell me you were coming here?

Lana : It was kind of last minute. I didn't realize I needed your permission.

Whitney : Lana, can we talk outside? [She follows him out]

Cut to interior of the loft.

Whitney : Lana, what's going on?

Lana : I told you when we got back together that I needed some breathing room.

Whitney : So you sneak off to a party without me?

Lana : I didn't sneak. I walked. And why are you mad at me? Is it because it's Clark's party? I'm starting to get the feeling you don't trust me. [The loft starts to rattle]

Chloe : [Talking to Clark inside] We'll clean it up tomorrow--

Lana : Clark! You better get out here.

Whitney : [Still in the loft holding a pitchfork as Clark, Chloe, and Lana enter] Kent, get up here. [Clark turns on flash light and shines it at a moving heap of cloth. Whitney lifts the cloth and Earl is underneath] Got him!

Clark : Earl! Hey, back off I know him. Earl, what are you-- what are you doing here?

Earl : I came to see your dad. He's the only one I can trust.

Clark : He's out of town. Hey, what's wrong with you? [Clark reaches for him as he starts to shake. The veins in Clark's hand start to bulge and turn green] Call an ambulance!


Act 1 Scene 4

A shot of Earl being wheeled into the hospital on a gurney. Then Chloe opening a can of soda in a waiting area.

Chloe : This guy should be in a detox center.

Clark : He's not on drugs, Chloe.

Chloe : Then why was he shaking like a junkie?

Clark : Look, Earl worked on the farm for six seasons. I spent 12 hours a day with the guy out in the fields. He even tried to teach me how to play guitar. He said it was a good way to impress women.

Chloe : Yeah, we're all a sucker for a guy with a 6-string. How come I've never heard you play?

Clark : I kept snapping the guitar strings. I think Earl got sick of replacing them.

Chloe : You know, just because you spend a lot of time with someone doesn't mean you know their darkest secrets.

Clark : He was like family.

Chloe : Then why did he leave?

Clark : He took a job at the LuthorCorp plant. It was full-time and the pay was better.

Two cops enter.

Cop #1 : Where can we find Earl Jenkins?

Nurse
: Exam room 3, down the hall.

Clark : Excuse me. I'm a friend of Earl's. Is he in some kind of trouble?

Cop : Oh yeah.

We hear screaming from off camera.

Man : We need some help in here!

Cut to Earl's room where a man is thrown against a shelf.

Cop : What the hell?

Cop #2 tries to stop Earl's shaking and is thrown across the room.

Clark : Earl!

He tries to help and is thrown through the window of the room.

Chloe : Are you okay?

Fade to black.


Act 2 Scene 1


We see Clark's feet walking into his house the next day, slipping over something gooey on the floor. There is popcorn, paper cups, pizza, and everything else from the party scattered everywhere. He sits down and rests his arm on the counter, accidentally resting his elbow in more of the mess. He gets up and uses his super speed to clean the house. When he finishes, he sits back down and puts one last apple into the fruit basket and gives the house a satisfied nod. We hear clapping and pan over to see his parents standing in the doorway.

Clark : Hi. You're home early.

Martha : We called six times last night, spoke with six different people, none of whom knew who you were.

Clark : It was supposed to be an intimate occasion.

Jonathan : Clark, where have you been?

Clark : The hospital.

Martha : That's it. I'm never leaving home again.

Jonathan : Who got hurt?

Clark : Nobody. But I found Earl Jenkins hiding in the loft. He was looking for you, dad. He's all messed up.

Jonathan : What's the matter with Earl?

Clark : I don't know but he's wanted for murder.

Jonathan : Earl? [Clark nods] What did he have to say for himself?

Clark : I couldn't get close.

Jonathan : How come, the police?

Clark : No. Because when I got near him, I got sick. It was weird. I mean, every time I stood next to him, it got worse. It's kind of like...

Martha : Like what?

Clark : It's kind of like the way I feel around meteor fragments.


Act 2 Scene 2

We see a nurse taking Earl's pulse through the window and a doctor comes out to talk to Clark and Jonathan. Day.

Jonathan : What's wrong with him?

Doctor : Well to be honest, I don't have the faintest idea. It's amazing his body's been able to survive the seizures this long. Here, take a look at the x-rays. It looks like he's got some sort of mineral poisoning but it's not from any mineral I've seen before.

Clark : Is that why he's shaking so hard?

Doctor : Tiny fragments are embedded under his skin. His body is slowly trying to push them out.

Jonathan : How did they get in there?

Doctor : He claims there was an explosion at the LuthorCorp plant six months ago.

Jonathan : I don't remember hearing anything about that.

Doctor : That's because it didn't happen. I pulled the plant's safety records, I checked with OSHA and the EPA.

Jonathan : Doc, can I go in and talk to him by myself?

Doctor : Better hurry up. Metropolis P.D. will be here any minute to transfer him back to the city.

Jonathan : Thanks.

Clark : I want to go with you.

Jonathan : No. Listen, you said that you felt sick when you got around him, right? Now I'm guessing that whatever he was exposed to, it's got something to do with the meteor rocks and I don't want you passing out around here. That'd bring us a whole other set of problems.

Jonathan goes into the room leaving Clark at the window.

Earl : Jonathan. Am I glad to see you.

Jonathan
: Hey, look. [Motions to Clark]

Earl : [Pushing button next to his bed] Clark, can you hear me? [Clark waves] I'm sorry. I didn't mean to--

Clark : I'm fine, don't worry about it.

Jonathan : All right, Earl. What's going on? I can't believe that you'd want to kill anybody.

Earl : It was an accident. I was trying to see Lionel Luthor.

Jonathan : Why?

Earl : Find out what they were using on Level 3.

Jonathan : Earl, you're not making any sense.

Earl : When I got that job at the Smallville plant, I was assigned to clean Level 3. They were doing these hush-hush crop experiments, a new kind of fertilizer supposed to make corn grow twice as fast. There was something in the fertilizer that was unstable. There was a huge explosion. I was cleaning at the time, and this stuff... it got under my skin. And the next thing I know, they shut it all down and I was transferred to Metropolis. Then, two months ago, the jitters started.

Jonathan : Did you see a doctor?

Earl : I must have seen 50. But nobody could tell me what was wrong. They needed to know what I was exposed to. But when I went back to the plant, they told me that Level 3 didn't exist. That it never had. I got to find out what they were using. That's why I need your help. You gotta get me out of here.

Jonathan : Earl, you're wanted for murder.

Earl : No, you don't understand. I can't control it. I'm running out of time. The jitters are getting worse. It's already cost me my job, my marriage, my baby. I gotta get back into that plant or I'm gonna die. Help me.

Jonathan : You get some rest, Earl. [He leaves the room]

Clark : Do you think he's telling the truth?

Jonathan : I have no idea.

Clark : I've got a field trip to the LuthorCorp plant this afternoon. Maybe I could take a look around.

Jonathan
: I know that you're worried about Earl, but he's got more trouble than he can handle. I don't even know if he's in his right mind, so please don't... don't do anything.

We see Earl pressing the button and hearing the entire conversation.

Cut to Earl in a wheelchair in an elevator with a cop. Earl begins to shake.

Little Girl : [Waiting outside elevator] Mommy, I don't want to go to the doctor's. They're gonna give me a shot.

Mother : They're not going to give you a shot.

Girl : That's what you said last time. [Elevator door opens and girl looks in] Mommy!

The cop is half conscious on the floor of the elevator and the wheelchair is empty and tipped over.



Act 2 Scene 3

We see a school bus driving up to LuthorCorp. Day. CUT TO interior where the high school tour is beginning.

Gabe : Hello, everybody. I'm Gabe Sullivan, plant manager and proud father. Hi, sweetheart.

Chloe : Hi, Dad. [Steps behind Clark]

Gabe : Welcome to LuthorCorp, where we give a crap.

Chloe : Okay, somebody kill me now.

Gabe : A little fertilizer humor there. [Chuckles] All right, before we go inside, I need you to remove all your cell phones, pagers, jewelry. Anything that jangles, dangles, or rings needs to go in these plastic trays right here. All right, any other questions? [Clark raises his hand] Yes?

Clark : I heard there was a third level to the plant. Is that true?

Gabe : Yeah, yeah. That's where we do the alien autopsies. [Laughs] I think we better get started.

Chloe : Don't encourage him.

Gabe : This way, everybody. All right, people. let's stay together.

Cut to Level 2. Earl is walking down a corridor and to a door at the end. He opens it to reveal a janitor's closet.

Earl : [Touching back wall of closet] No, no, no! This can't be. This can't be. This can't be. This can't be happening! Where is it? Where is it?! Where's the elevator?!

Back to tour.

Gabe : [Pointing O.C.] Watch out for these babies. 262 degrees. They get hot.

The students follow with Clark at the end. He sees a door with an 'Authorized Personnel Only' sign slowly swinging shut and he runs through.

Gabe : This is it. The plant's mission control. 100,000 tons of animal waste is processed here every year. Trust me, the results can be pretty explosive. So if any of you had beans for lunch, I'm going to have to ask you to leave. [The students laugh]

Chloe : Among his peers he's considered witty.

Pete : Mm-hmm. Where's Clark? [Rattling is heard from the next room]

Gabe : What the heck? Excuse me.

Gabe walks to door. Door opens and Earl comes out.

Earl : Don't move! [Puts gun to Gabe's head] Take me to Level 3. Now!

Fade to black.


Act 3 Scene 1

Press and worried parents including Jonathan and Martha stand behind a chain link fence outside LuthorCorp.

Jonathan : [To man in a suit on the other ride of fence] We need to find out if they're all right. When we send our kids on a filed trip, we'd like to believe that they're going to be safe. If you can't do it, then we need to do it!

There is a honk as Lex Luthor's car is allowed through the gate. He steps out and back to the gate.

Lex : [Motioning to Jonathan and Martha] Let these two in. Just these two.

Jonathan : [As they walk toward the plant] All right, what's going on here?

Lex : There's a lunatic inside demanding to be taken to some place called Level 3. We've managed to evacuate the plant, but he's taken the students hostage.

Martha : Is anyone hurt?

Lex : Not yet.

Jonathan : What's his name?

Lex : Earl Jenkins.

Jonathan : I know Earl Jenkins. He used to work for us.

Lex : Well, what's he doing in my plant?

Jonathan : Well, he claims that LuthorCorp is doing some crop experiments on some secret Level 3 and that's what made him sick. He's convinced that it's the only place he can get a cure.

Lex : Then we've got a serious problem, because there is no Level 3.

They look at a monitor displaying the students and Earl in the control room.

Martha : Where's Clark?

Cut to Clark running at super speed down a corridor. He stops in front of a group of monitors. He sees the control room, an area outside the plant, and an office. We see him run away, and on the monitor see him enter the office.


Act 3 Scene 2

The control room.

Gabe : I swear, I don't know anything about Level 3.

Earl : You're lying.

Clark : [Entering] He's not lying! [Walks in with rolled papers] I found these blueprints. There is no Level 3.

Earl takes the blue prints and opens them.


Earl : Every night, I go down to Level 2, I follow the red pipes down that long hallway, I go to the door, I open it, and I take the elevator down to Level 3! [To Clark] You're just like everybody else. Now you get over there and you sit down!

Cut to shot of helicopter outside LuthorCorp.


Martha : Who's that?

Lex : My father.

Helicopter lands and Lionel Luthor steps out.

SWAT agent : Mr. Luthor, we have a hostage situation.

Lionel : I was briefed on my way down. Lex! How did you allow this to happen?

Lex : I didn't allow anything.

Lionel : Then how did this man get inside?

Lex : I think--

Lionel : You think? Why don't you know, Lex?

Jonathan : Can we focus on what's important? We got innocent kids in there.

Lex : This is Jonathan Kent.

Lionel : It's been a long time, but I never forget a face.

Offers hand to Jonathan who doesn't shake it.

Lex : Kent's son is inside and they know the gunman personally.

Lionel : What's your assessment of this lunatic?

Lionel passes Jonathan to look at the monitor.

Jonathan : He's sick, he's desperate, and he blames your plant for his condition.

Lionel : This Level 3 nonsense?

Lex : I've assured everyone there is no Level 3. That is the truth, isn't it?

Lionel : Of course it is.

Jonathan : People's lives are at stake, including my son's. What are you going to do about it?

Lionel : I'm going to let SWAT do their job. When he makes a mistake, they'll move in.

Martha : What about the kids? You need to get on the phone and talk to him!

Lionel : Mrs. Kent, I understand how you feel. I want everyone to walk out of there alive too, but I do not negotiate with terrorists.

Martha : He's not a terrorist! He's sick and he needs help! If you won't talk to him, then Jonathan will!

Lex : [To Jonathan.] You're not the one he blames. Is he, Dad?


Act 3 Scene 3

The control room. The phone rings and Gabe picks it up.

Lionel : [On phone] Gabe, it's Luthor.

Gabe : [Holds phone out to Earl] Lionel Luthor.

Earl : Speaker. [Gabe presses a button] Mr. Luthor, I've finally got your attention, haven't I?

Lionel : Earl, why don't you come out? We've got a lot to talk about.

Earl : Just tell me what you were using down on Level 3.

Lionel : You're sick Earl. Let everyone go. We'll get you help.

Earl begins to shake and holds onto a gas valve to steady himself.

Clark
: [Standing] Earl.

Earl breaks the valve and throws Clark backwards. A gauge shows the methane level in the room rising.

Earl : Oh no. See what you made me do? See what you made me... [He goes to the camera. We see him in the monitor outside] See what you made me do?

Lex : Way to go, Dad. I see you haven't lost your touch.

Earl : Your methane gas-valve just broke. The whole place is gonna go up.

Whitney : We need to do something.

Clark : I don't think that's a good idea.

Whitney : That man's nuts. He's not listening to the cops and that methane gas is gonna blow.

Lana : Whitney, I don't want you to get hurt.

Whitney : I'm not putting my life in that man's hands. Two of us can take him. How about it, Clark?

Clark : I can't.

Lana : It's okay. [Whitney stands] Whitney.

Earl : [To camera] Luthor, I trusted you. You told me you were trying to help people. [Sees Whitney coming towards him] Hey, what are you doing?!

Earl swings the gun and Whitney knocks it to the ground. He punches Whitney in the face sending him to the floor.

Lana : Whitney!

Earl : [Retrieves gun] It's all your fault, Luthor.

Earl shoots the camera and the picture on the monitor turns to snow.


SWAT agent : We got shots fired, one hostage down. Full alert.

Lionel : What was that boy thinking?

Jonathan : He wasn't. He's a teenager who's been waiting for someone out here to take the initiative. Look, you've got a hostage situation, a potential bomb in there. Somebody's gotta do something.

Lex : You're right. I'm going in.

Lionel : Don't be foolhardy. This is not time for mock-heroics.

Lex : You said this is my plant. It's my call.

Lionel : [Grabbing Lex's arm. I won't allow it, Lex.

Lex : Don't ever do that again. [To SWAT agent.] Tell him Lex Luthor's coming to see him.

SWAT agent : I wouldn't advise that, sir.

Lex : Make the call.


Act 3 Scene 4

We see the methane gauge rising. Lex enters in a bulletproof vest.

Earl : What kind of man sends his own kid to do his dirty work?

Lex : I'm not doing anybody's dirty work, Earl. This is my plant. [To Lana who has Whitney close] How is he?

Lana : He needs a doctor.

Lex : What are we gonna do about these kids, Earl?

Earl : I never meant to hurt anybody. I tried talking to your father, but he wouldn't listen to me.

Lex : I know the feeling. [Takes off vest] Earl, you say that everybody's been lying to you. I'm gonna tell you the truth. My father doesn't care about you. He doesn't care about anybody in this room. Because if we all die, his P.R. firm will spin it, his insurance company will pay out, and you, Earl, will go down as the bad guy.

Earl : I'm not the bad guy. I'm just trying to get better.

Lex : How are you gonna get better by killing a bunch of kids? If you let everybody go, I'll take you to Level 3.

Earl : [Points gun at Lex] You stop lying.

Lex : Let them go, and I'll show you where it is. Earl, trust me. I'm a man of my word.

Earl : [To students] Get out. Get out. Get out! Everybody, get out!

Clark : Do you really know where it is?

Lex : Yeah. It's in his imagination. There is no Level 3, Clark. Now get out of here.

Earl : Clark. [Clark walks out]

Cut to students running out through a hallway.

SWAT agent : [Listens to a head set] The kids are coming out.

Martha : Oh, Jonathan.

Jonathan : Come on, sweetheart. They'll come out over here.

SWAT agent : [To Lionel] We need to bring down the fire doors. The gas levels are too high. Your son will be sealed inside. I'm sorry sir.

Lionel : Do it.

We see Clark and Pete running up a ramp as the fire doors close. Clark turns back.

Pete : Clark, come on, man, we gotta go!

Clark : Don't worry about me!

Clark rolls under the fire door and runs back through the building at super speed
.

Martha : [Outside] Pete! Where's Clark?

Pete : He's back inside, Mrs. Kent. I tried to stop him. I'm sorry. I-I'm sorry.

Martha : [To Lionel] You have to open the doors.

Lionel : They're safety locked and can't be opened until the gas levels have gone down.

Martha : My son is still in there.

Lionel : So is mine.

Inside, Clark opens the door to the janitor's closet Earl found earlier. He goes to the back wall. Using his x-ray vision, he sees an elevator.

Fade to black.


Act 4 Scene 1

The methane gauge continues to rise.

Earl : We're running out of time. All right. I've done my part. Now it's time for you to do yours.

Lex : Earl, there is no Level 3. It's all in your head.

Earl : [Hits Lex in the back of the head with the gun] I should have never trusted you. You Luthors are all the same.

Clark : [Over the intercom] Earl, I found Level 3! They built a wall in front of the elevator but it's still here.

Earl : Stop playing with me!

Lex : Get out of the building, Clark!

Clark : Earl, it's here. Don't you want to see it? I promise.

Earl : [Grabs Lex] Come on. I want you to see the truth. [They walk down a hallway] Come on. Come on!

Clark enters the control room and turns the methane valve down.

SWAT agent : [To Lionel] Sir.

Lionel : [To someone on phone] Hold on.

SWAT agent : The gas pressure is beginning to drop.

Lionel : How did that happen?

SWAT agent
: I have no idea.

Cut to Earl and Lex at the janitor's closet where the back wall has been broken down revealing the elevator.

Earl : Son of a bitch! How do you explain that?

Lex : I can't. [They step through and the elevator dings. There are only two buttons inside] Two buttons, two levels I'm sorry, all right?

Earl pushes the metal beneath the second button and a third button appears.

The elevator opens in a dark room and he pushes Lex in. Earl flips a switch lighting up a large warehouse with a bridge across the top. The elevator is at the beginning of the bridge. Earl begins to walk across it
.

Earl : I told you it was here. Huh? Where is... where is everything? There used to be-- there was a field of corn with sprayers all over it. And every night they'd spray this green mist on it. What have you done with it?!

Lex : I don't know. They lied to me too, Earl. I had no idea this was here.

Clark : [Coming off the elevator] Earl. Let's go back upstairs and talk about this.

Earl : It's all gone, Clark. How am I gonna get better if I don't know what poisoned me?

Lex : I didn't know about this place, Clark. You've got to believe me.

Clark : I believe you, Lex.

Earl : He's lying. He's just like his father!

Earl starts shaking and the bridge shakes with him. The bolts start popping out and the bridge tilts leaving Earl and Lex hanging off the side.

Lex : Clark! [The bridge continues to jerk and Lex is thrown off. He grabs on to Earl's legs] Oh, God!

Clark climbs down the tilted bridge and grabs onto Earl's arm. His veins bulge again.

Clark : Ah! [He pulls Earl up and Lex grabs onto the bridge. To Earl] Get to the elevator.

Earl climbs up. Clark pulls Lex up the rest of the way and they climb up together. Earl begins to shake again and Clark and Lex get to the elevator just as the bridge crumbles to the ground.

Lex : Clark, how did you pull us up?

Clark
: I don't know. Adrenaline I guess.


Act 4 Scene 2

Outside. Martha and Jonathan laugh as Clark runs into their arms.

Martha : I have never been so happy to see you in my life!

Lex : [To his father] You lied to me.

Lionel : No, no I didn't. I said Level 3 wasn't on any plans. It wasn't. It's plausible deniability.

Lex : What were you doing down there?

Lionel : Doesn't matter. It was a failure, we closed the door and moved on.

Lex : You almost got me killed.

Lionel : No, you almost got yourself killed. It was your call, remember?

News people come towards them.

Reporter : Mr. Luthor!

Lionel : I'll handle this.

Reporter : Mr. Luthor, what can you tell us about Level 3?

Lionel : I think you're referring to a redundant storage area at the base of the plant. Mr. Jenkins is a very sick man who desperately needs medical attention--

Lex : [Interrupting] That's why my father and I have pledged to find Mr. Jenkins the best medical care possible. He was a LuthorCorp employee and here at LuthorCorp, we always put family first. Isn't that right, Dad?

Reporter : Mr. Luthor, is it true the government is trying to shut you down?

Lionel : No, no, no. No more questions, please. My son has been through quite an ordeal today.

Lionel hugs Lex loosely.

Lex looks over at Clark and his parents who are still hugging and smiling.

End

Kikavu ?

Au total, 110 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

friends76 
18.08.2020 vers 21h

Licocraft 
17.07.2020 vers 19h

MikeBallin 
16.06.2020 vers 03h

Emmalyne 
13.01.2019 vers 15h

naadd 
31.12.2018 vers 20h

IThink 
09.10.2018 vers 20h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Retrouvez désormais tous les EVs de la citadelle dans la rubrique HypnoFanfics!
HypnoFanfics | Parcourez la bibliothèque!

Notre quartier dédié à la série Elite vient d'ouvrir ses portes ! Bonne visite !
Nouveau quartier ! | Elite

On recherche un nouveau rédacteur de news pour la partie Accueil d'Hypnoweb !
On recrute ! | Plus d'infos

Gagnez l'HypnoCard de votre choix en choisissant une case de notre calendrier de l'Avent !
Les HypnoCards fêtent Noël | Misez !

Activité récente
Actualités
TRAILER | La saison 3 d'American Gods se dévoile !

TRAILER | La saison 3 d'American Gods se dévoile !
Les divinités américaines sont prêtes à (de nouveau) en découdre dans la bande-annonce de la 3ème...

Le cast dans l'édition virtuelle de la New York Comic Con

Le cast dans l'édition virtuelle de la New York Comic Con
Le casting de Smallville est invité à l'édition virtuelle de la New York Comic Con 2020.  Tom...

Scream 5 : Kyle Gallner au casting du 5ème volet

Scream 5 : Kyle Gallner au casting du 5ème volet
Quel est ton film d'horreur préféré ? Véritable momument du cinéma d'horreur, la saga Scream va...

Alan Ritchson sera Jack Reacher pour la TV

Alan Ritchson sera Jack Reacher pour la TV
Alan Ritchson (Smallville, Titans) vient de décrocher le rôle titre, et tant covoité, de Jack...

The Noel Diary : Justin Hartley en lead dans un film Netflix

The Noel Diary : Justin Hartley en lead dans un film Netflix
Justin Hartley sera la tête d'affiche du film dramatique The Noel Diary, aux côtés de Bonnie Bedelia...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

choup37, Aujourd'hui à 12:24

PDM, survivor, calendriers et quizz en cours sur torchwood et doctor who

lolhawaii, Aujourd'hui à 16:03

Changement de sondage sur le quartier MacGyver ! Tout le monde peut y participer

lolhawaii, Aujourd'hui à 16:03

N'oubliez pas également de venir commenter le nouveau design créer par serieserie

swceliikz, Aujourd'hui à 19:42

Bonsoir, Nouvelle PDM ainsi que nouveau sondage et calendrier sur le quartier de Teen Wolf

sanct08, Aujourd'hui à 20:35

Bonsoir ! The X-Files vous attend ! Calendrier spécial fêtes, sondage et jeux sont là pour vous

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site